Aiguille péridurale : taille et caractéristiques de l’outil d’anesthésie

Ce n’est un secret pour personne que, quand une femme va accoucher, elle doit passer par d’énormes douleurs. Pour lui permettre de mieux supporter la douleur, elle peut avoir recours à l’anesthésie péridurale. La réalisation de cette anesthésie se fait grâce à une aiguille péridurale. De quoi s’agit-il ? Apprenez tout ce qu’il faut savoir sur cette aiguille dans cet article.

Aiguille péridurale : qu’est-ce que c’est ?

Une aiguille péridurale est une aiguille utilisée pour procéder à l’injection d’un anesthésiant dans l’espace péridural. Cette aiguille est disponible en plusieurs tailles afin qu’elle puisse atteindre la zone péridurale située dans le canal rachidien, dans le dos d’un patient. L’aiguille de Tuohy est l’une des aiguilles péridurales les plus répandues qui existent.

De quelle taille est une aiguille de péridurale ?

Les aiguilles péridurales n’ont rien à voir avec les aiguilles utilisées par les médecins pour réaliser une simple injection ou pour effectuer des prélèvements. Les aiguilles qui sont utilisées pour une anesthésie péridurale ont en effet une taille particulière.

L’aiguille la plus utilisée en péridurale est appelée l’aiguille de Tuohy. Sa taille est de 80 mm pour un diamètre de 1,3 mm, soit 18 G, ce qui égale à une taille de 8 cm. Il faut souligner qu’il existe une diversité de tailles d’aiguilles de péridurale. Cela s’explique par le fait qu’elles sont utilisées aussi bien en pédiatrie qu’en chirurgie.

Lorsque la personne est obèse, il faut noter que la taille de l’aiguille péridurale est différente. Il faut une aiguille de 11 cm pour la tige, puisque la graisse du corps ne permet pas d’atteindre aussi rapidement la zone péridurale.

Quelles sont les caractéristiques de l’aiguille péridurale ?

Lorsque l’on parle des caractéristiques de l’aiguille péridurale, il faut savoir que la taille est exprimée en gauges (G). L’aiguille est en acier inoxydable siliconé, elle est stérile et à usage unique. Elle présente un bout en biseau légèrement courbé. Le diamètre de l’aiguille est susceptible de varier en fonction de la taille du cathéter. Le plus répandu est de 18 G, soit environ 1,30 mm.

Cette aiguille est pourvue d’ailettes amovibles. Elle possède aussi une embase transparente. L’embase permet de visualiser un éventuel reflux de sang ou de liquide céphalo-rachidien. C’est sur cette embase que figure le code couleur normalisé précisant le diamètre de l’aiguille. Le code peut être présenté comme suit :

  • Rouge : 17 G ;

  • Rose : 18 G ;

  • Jaune : 20 G ;

  • Vert : 21 G.

Par ailleurs, elle dispose d’un marquage centimétrique sur toute sa longueur qui indique la profondeur de pénétration des couches épidermiques. En effet, cette aiguille est conçue de telle sorte que la tige ne se casse presque jamais même si la longueur de la tige atteint 11 cm.

Quand faut-il utiliser l’aiguille péridurale ?

taille aiguille de péridurale

L’aiguille de péridurale s’utilise pour effectuer une anesthésie péridurale. L’anesthésie péridurale est une technique d’anesthésie qui est réalisée par un médecin anesthésiste. L’objectif de cette pratique est de rendre une zone du corps insensible à la douleur sans pour autant paralyser le patient. Le contenu de l’aiguille permet de réduire la douleur des nerfs qui sont présents au niveau de l’utérus, du plancher pelvien et du périnée.

Par ailleurs, la péridurale soulage et quelquefois supprime la douleur lors des contractions et durant le déroulement de l’accouchement. En résumé, la péridurale rend les choses plus faciles au moment de l’accouchement. Il faut aussi noter que la péridurale locorégionale peut être réalisée lors d’un accouchement par voie basse ou par césarienne.

Est-ce que l’aiguille péridurale fait mal ?

Pour limiter la douleur durant l’accouchement, il est préférable d’avoir recours à la péridurale. Cependant, il n’est pas rare que des femmes redoutent la piqûre de l’aiguille elle-même. Nous ne dirons pas que la piqûre ne fait pas mal, mais la douleur liée à la piqûre d’une péridurale n’est pas si différente de la douleur de toute autre piqûre. L’essentiel est de ne pas bouger au moment où l’aiguille péridurale s’enfonce dans votre dos.

C’est probablement seulement au moment où l’aiguille s’insérera entre les deux vertèbres lombaires que vous ressentirez une douleur. À ce moment, certaines femmes ressentent une sorte de décharge d’électricité dans les jambes ou le dos pendant un bref instant. Cela arrive en réalité rarement. Ensuite a lieu l’étape de l’introduction du tuyau dans le dos. Cette étape n’a rien de douloureux. Vous pouvez toutefois éprouver une sensation d’inconfort.

Comment se déroule la péridurale ?

La péridurale se déroule en plusieurs étapes :

  • La future maman doit s’asseoir sur le bord du lit et arrondir son dos ;
  • Le médecin pratique une anesthésie locale dans la zone où la péridurale doit être réalisée ;
  • Il introduit l’aiguille dans l’espace péridural. Cet espace se trouve entre la troisième et la quatrième vertèbre lombaire ;

  • Il y introduit un cathéter qui servira à injecter le produit anesthésiant.

L’aiguille est ensuite retirée pour laisser la place au cathéter. Le produit anesthésiant est mis en place lors de l’opération pour faciliter le travail durant l’accouchement.

Aiguille péridurale et aiguille de ponction lombaire : quelle différence ?

L’aiguille qui est utilisée pour réaliser une péridurale possède un plus grand diamètre. Celle qui est utilisée pour pratiquer une ponction lombaire présente un diamètre plus petit. De plus, l’aiguille de la péridurale traverse la même zone que l’aiguille ponction lombaire mais ne pénètre pas dans la poche de liquide située autour de la moelle épinière. Elle s’arrête juste avant dans l’espace péridural où est injecté le produit anesthésiant.

Quels sont les effets indésirables de la péridurale ?

La pose de la péridurale est généralement indolore. Cependant, il peut arriver que l’introduction de l’aiguille et la pose du cathéter entraîne une très brève sensation de choc électrique, de vague de froid ou de fourmillement. Ces mêmes sensations peuvent être ressenties lors du retrait du cathéter.

Ensuite, l’anesthésie peut engendrer une baisse de la pression artérielle. Pour cette raison, lorsque l’on pose la péridurale à la future maman, on contrôle régulièrement sa pression artérielle. La mobilité de ses jambes qui peuvent paraître lourdes ou même insensibles est aussi surveillée avec attention.

Par ailleurs, comme le produit agit au niveau de la vessie, il peut arriver que la future maman ait des difficultés à uriner. Le médecin est alors obligé de lui placer une sonde. De même, des démangeaisons et des nausées peuvent apparaître. La jeune maman ne sera pas non plus épargnée par les maux de dos, généralement localisés autour des lombaires.

Il n’est pas non plus rare que des maux de tête apparaissent et persistent plusieurs heures, voire plusieurs jours après l’accouchement. Ils sont le résultat de la rupture par l’aiguille d’une membrane de la dure-mère (située après l’espace péridural) et d’une fuite du liquide céphalo-rachidien.

Enfin, comme tout acte anesthésique, la péridurale peut entraîner des complications graves telles que la paralysie provoquée par un hématome ou un abcès péridural. Des problèmes cardiaques ou des convulsions peuvent également survenir. Mais il faut souligner que ces complications sont extrêmement rares. Ce sont des cas isolés sur les centaines de milliers de péridurales réalisées chaque année à travers le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Plus d'articles

Avis des utilisateurs de Memo-360 de Biovancia : Que disent-ils vraiment ?

Dans un monde où le stress, les rythmes effrénés et l'âge peuvent impacter nos capacités cognitives, trouver des solutions pour soutenir la mémoire est...

Quelles sont les démarches et les considérations à prendre en compte au moment de changer un médecin traitant ?

Un médecin traitant est un professionnel ou un spécialiste de la santé qui joue un rôle central dans le suivi de vos soins de...

Comment réaliser vos soins de santé si vous êtes sans médecin traitant ?

Avoir un médecin traitant est essentiel pour une bonne gestion de vos soins de santé. Celui-ci est le professionnel de la santé qui vous...

Articles récents

Avis des utilisateurs de Memo-360 de Biovancia : Que disent-ils vraiment ?

Dans un monde où le stress, les rythmes effrénés et l'âge peuvent impacter nos capacités cognitives, trouver des solutions pour soutenir la mémoire est...

Retour sur l’expérience utilisateur avec CurQ10 de Biovancia : Quel est le point des différents avis ? 

Dans l'univers concurrentiel des compléments alimentaires, CurQ10 de Biovancia se distingue comme une solution prometteuse pour ceux qui recherchent à inverser les effets du...

Quelles sont les démarches et les considérations à prendre en compte au moment de changer un médecin traitant ?

Un médecin traitant est un professionnel ou un spécialiste de la santé qui joue un rôle central dans le suivi de vos soins de...

​​​​​​​Quelles sont les méthodes efficaces pour le traitement et la prévention des poux ?

Les poux sont des parasites qui peuvent infester les cheveux et le cuir chevelu, parfois, au moment où on s’y attend le moins. Ils...

Comment réaliser vos soins de santé si vous êtes sans médecin traitant ?

Avoir un médecin traitant est essentiel pour une bonne gestion de vos soins de santé. Celui-ci est le professionnel de la santé qui vous...